Nous nous levons assez tôt pour nous rendre à la gare routière de Sokcho, notre objectif étant de rallier Andong. Il faut dire que, sur Internet, les informations sur le trajet Sokcho/Andong divergent. Renseignements pris, nous sommes en mesure de vous confirmer l’existence d’un bus direct entre les deux villes, l’ennui, c’est que le trajet dure cinq heures et qu’il n’y a que deux bus par jour (à 08 heures 20 et 15 heures 35) ! Malheureusement, nous arrivons trop tard pour prendre le premier bus, du coup, on tue le temps à Sokcho ! Nous nous promenons sur la côte et autour de la zone portuaire, c’est plutôt joli.

On mange dans un délicieux restaurant avec, au menu, une excellente soupe de poisson et, en prime, un savoureux petit sushi.

 

Lentement mais sûrement arrive l’heure du bus. Un peu avant 20 heures, on débarque à Andong où nous n’avions pas réservé d’hôtel. Il a donc fallu en trouver un et ce ne fut pas une mince affaire ! Il faut dire que la toute nouvelle gare routière d’Andong n’est pas située en centre ville et qu’il n’y a pas grand chose autour… Nous avions repéré un hôtel tout près mais là, surprise, pas moyen d’y entrer. Nous marchons une demi-heure dans les environs de la gare urbaine sans rien trouver. En rebroussant chemin pour poursuivre nos recherches dans une autre direction (en fait, nous pensions prendre un bus pour le centre ville), nous tombons nez à nez sur un panneau indiquant « guest house ». Environ 700 mètres plus loin, délivrance, l’hôtel apparaît devant nous. Heureusement, il y a de la place ! Nous payons 50 000 wons pour deux lits dans un dortoir en contenant six (nous sommes les seuls dans la chambre). L’auberge est toute récente et des plus accueillantes avec, en prime, le petit-déjeuner inclus ! C’est justement en allant demander si celui-ci est compris dans le prix que nous rencontrons un jeune couple coréen fort sympathique avec lequel nous échangeons longuement sur la Corée et notamment sur l’île de Jeju où nous prévoyons de nous rendre quelques jours plus tard. Amusé de nous voir ainsi discuter, le maître d’hôtel nous apporte un superbe plateau de fruits (NB : il a aussi pris des photos de nous quatre, photos visibles sur le site de l’hôtel !) !

De retour dans la chambre, nous réservons, suivant les conseils du couple coréen, un vol Busan/Jeju-Si. En France, nous avions déjà acheté, via Skyscanner, des billets pour rallier Jeju-Si à Séoul (prix : 50 euros par personne) mais nous comptions rejoindre Jeju en ferry. Cependant, nous avions, entre temps, appris que la liaison maritime entre Busan et Jeju n’existait plus et que pour prendre le bateau, il fallait embarquer dans une autre ville de la côte. Au final, les vols Busan/Jeju-Si n’étant pas si chers, nous achetons, directement sur le site de Korean Air, deux allers simples pour une soixantaine d’euros par tête.

Publicités

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Super articles sur le voyage en Corée !!! j’ai trouvée ce site en cherchant justement le moyen d’aller de Sokcho à Andong. Merci beaucoup pour l’information concernant l’existence d’un bus !!!
    Est-ce que vous pouvez me dire le numéro du bus justement ?
    merci beaucoup

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire !
      Je ne me souviens pas du numéro du bus et, à vrai dire, je ne suis pas sûre qu’il y en ait vraiment un car il s’agit d’une ligne inter-urbaine. Le plus simple, c’est de vous rendre à la gare urbaine de Sokcho. Pour acheter votre billet, n’hésitez pas à montrer votre guide touristique avec le nom de votre destination écrit en coréen. C’est comme ça qu’on faisait et on n’a jamais eu de problème. Juste à côté de la gare urbaine se trouve un tout petit office du tourisme. Le personnel parle anglais et sera prêt à vous aider (les deux dames étaient charmantes, ce sont elles qui nous avaient indiqué les horaires).
      Bon voyage !!!

      J'aime

    2. Bonjour,
      Je viens juste de lire votre message, sans doute ma réponse arrive-t-elle un peu tard !
      Je ne crois pas qu’il y ait de numéro de bus pour le trajet Sokcho / Andong car il s’agit d’un car longue distance (si mes souvenirs sont bons, il faut bien compter cinq heures de route) et non d’un bus urbain. A l’époque où j’y suis allée, il y avait deux cars par jour, un tôt le matin, l’autre dans l’après-midi. N’hésitez pas à vous adresser au point d’informations touristiques qui jouxte la gare routière, les gens sont adorables et parlent anglais.
      Bon voyage si vous n’êtes pas encore partie !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s