Le petit-déjeuner servi à l’Hôtel Hella est plutôt copieux. C’est donc le ventre bien rempli que nous prenons la route en direction de Seljalandsfoss, qui en plus d’être une splendide chute d’eau, est un arrêts du bus pour Þórsmörk. On admire de loin la cascade avant de prendre place à bord du bus 4*4. Parce qu’il n’est pas possible de se rendre à Þórsmörk avec une voiture de tourisme, nous avions réservé sur Internet les billets de bus. En partant de Seljalandsfoss, on en a eu pour 100 euros environ.

P1030962

A 10 heures 45, c’est parti, notre bus file vers la piste ! Après une heure de trajet et le franchissement de plusieurs gués, nous arrivons à destination. On avait réservé deux lits en dortoir (solution la moins chère mais 50 euros par personne tout de même) à la Volcano Huts. Les draps ne sont pas compris dans le prix et vu que nous n’avons pas emmené de sacs de couchage, il nous faut payer un supplément de 3 000  ISK par personne pour en récupérer…

Peu après notre arrivée, nous partons en rando. On mange en chemin des sandwichs achetés hier et c’est la classe car le paysage est magnifique. On en prend plein la vue tout l’après-midi. Cerise sur le gâteau, il ne pleut pas ! Certains passages ne sont pas évidents à négocier à cause des névés. Mieux vaut être chaussé d’une bonne paire de chaussures de rando.

Les jambes un peu lourdes après plus de six heures de marche, nous rentrons à notre dortoir. Contrairement à ce que nous pensions, celui-ci est vide, ce qui signifie que nous avons un chalet pour nous seuls. On mange des sandwichs en guise de dîner car on avait lu sur Internet qu’il n’était pas possible de cuisiner sur place. Or, il y a, dans le chalet, des verres, des assiettes, une poêle et une casserole. Bref, on aurait pu se faire un truc à manger !

On bouge jusqu’au restaurant pour profiter du wifi. Des Californiens croisés sur les sentiers nous proposent de nous joindre à eux pour faire un puzzle, qui est en fait une carte de l’Islande. C’est sacrément difficile (en plus, on n’y voit presque rien) et, mis à part le Sud, nous ne parvenons pas à assembler grand chose.

Le lendemain matin, nous mangeons nos provisions à l’heure du petit-déjeuner (celui proposé par la Volcano Huts n’est pas donné). On part ensuite marcher mais le balisage n’étant pas toujours très clair, on se perd quelque peu sur les sentiers. Il fait très beau, on prend même quelques couleurs.

On mange assis sur une roche tout en admirant le paysage les sandwichs concoctés par la Volacano Huts (2 500  ISK par personne).

P1030957

A 16 heures, nous montons dans le bus et faisons nos adieux à Þórsmörk. On s’approche de Seljalandsfoss, cette chute d’eau est très impressionnante. En plus, un petit chemin aménagé permet de passer derrière ; attention, ça mouille !

Un sentier mène à une autre cascade 500 mètres plus loin.

Nous reprenons la voiture pour gagner le port de Landeyjahöfn d’où partent les bateaux pour l’île de Heimaey.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s