Islande : bilan

Assurément, l’Islande est un pays qui ravira les amateurs d’évasion et de grands espaces ! Il n’y a pas à dire, ce pays offre des paysages sublimes que vous ne verrez nulle part ailleurs. Les randonneurs y prendront évidemment leur pied tellement les sentiers y sont nombreux.

L’Islande n’est cependant pas mon plus beau voyage. Il m’a fallu plusieurs semaines pour savoir ce qu’il m’avait manqué dans cette île de l’Atlantique nord, et il s’agit de la chaleur humaine. Je n’entends pas par là que les Islandais ne sont pas sympathiques (quoique pas très souriants et souvent froids, tout du moins au premier abord) mais nos contacts avec eux ont été plutôt limités. En effet, étant donné que les deux tiers de la population vit dans la région de Reykjavik, on ne croise pas grand monde dans le reste du pays… Les gens que nous avons rencontrés étaient en écrasante majorité des touristes étrangers.

L’Islande est, en effet, une destination très prisée. On y croise des visiteurs venus du monde entier (beaucoup d’Asiatiques notamment), et ce même au mois de mai alors que la haute saison n’est pas encore commencée. Sur certains sites, la forte concentration de touristes est assez déroutante. D’après les récits de voyageurs rencontrés au cours de notre séjour, le Nord de l’île est aussi magnifique que le Sud et surtout beaucoup moins touristique. Par ailleurs, si je retourne un jour en Islande, je ne manquerai sous aucun prétexte les fjords de l’Ouest !

Le coût de la vie peut à l’évidence décourager de se rendre en Islande. Car, une fois encore, la destination est tout sauf bon marché… Pour ne pas trop craquer niveau budget, mieux vaut privilégier la tente car les nuitées en hôtel ne sont vraiment pas données.

Au niveau du parcours, que dire ? Il est certain qu’avec quelques jours de plus, nous aurions pu faire tout le tour de l’île. L’île de Heimaey offre, certes, de beaux paysages mais, si c’était à refaire, nous y serions probablement restés moins de temps (il me semble qu’y passer une nuit n’est pas forcément nécessaire). Partir en été nous aurait évidemment permis de faire davantage de treks, notamment celui menant de Þórsmörk (de tout le voyage, c’est ce site que nous avons préféré) à Landmannalaugar. Bref, ce n’est sans doute pas pour tout de suite mais j’espère pouvoir retourner un jour en Islande !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Publicités

2 réponses sur « Islande : bilan »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s