La journée commence avec le petit-déjeuner de l’auberge. Il est plutôt copieux et a l’avantage d’être inclus dans le prix. On prend notre temps et vers 10 heures 30, on se met en marche vers Belém. Je dis marche car on fait une bonne partie du chemin à pied. On s’arrête au Mercado da Ribeira, grandes halles commerçantes divisées en deux : une partie traditionnelle avec des marchands de fruits et légumes (et plus étonnamment des étals pour les numismates), une autre moderne et branchée avec plein de petits restaurants.

Continuant vers Belém, nous faisons un détour par l’X Factory. Je ne sais pas trop comment décrire cet endroit tellement il me semble hétéroclite avec ses boutiques d’art, ses magasins de vêtements et ses petits bars.

Fatiguées de marcher, on prend le tram vers Belém (il faut dire que longer une artère sur laquelle le trafic routier est dense n’est très attrayant). Avant de commencer à visiter, on mange des spécialités portugaises à base de poisson au Belém 2 a 8 (rua de Belém 2). Verdict : plats délicieux et service sympathique.

On attaque les choses sérieuses avec le Mosteiro dos Jerónimos, monastère célèbre pour son cloître. L’entrée coûte dix euros.

Construit en 1501 par le roi Manuel Ier en hommage aux découvertes du navigateur Vasco de Gama (qui est enterré dans l’église attenante au couvent), ce monastère doit son nom aux moines de l’ordre de Saint-Jérôme qui avaient pour mission de prodiguer du réconfort aux marins et de prier pour le salut du roi.

On visite ensuite le Museu Coleção Berardo qui rassemble des œuvres d’art contemporaines. L’entrée est gratuite.

S’il y a un monument à ne pas manquer à Belém, c’est évidemment la fameuse tour ! C’est encore à Manuel Ier qu’on doit sa construction (l’objectif était de garder l’entrée du port de Lisbonne). Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983, conjointement avec le Mosteiro dos Jerónimos.

P1040213

Impossible de parler de Belém sans évoquer la célèbre Fábrica dos pastéis.  Elle est si renommée qu’il y a foule devant la boutique ! On reprend le tram dans l’autre sens (attention, la fréquence est moindre le dimanche) pour aller nous promener dans le quartier du Bairro Alto. On s’arrête au Miradouro de São Pedro de Alcântara avant de dîner chez Tartine (rua Serpa Pinto 15A), restaurant qui sert, comme son nom l’indique, de très bonnes tartines.

Nous rentrons à l’auberge où se déroule une soirée tapas. Les clients peuvent en grignoter gratuitement (ce ne sont pas non plus les meilleures tapas du monde mais c’est toujours mieux que rien !). La soirée se poursuit dans la bonne humeur entre tapas, bières et verres de vin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s