Ile de Skye (suite et fin), château d’Eilean Donan et Harry Potter

L’île de Skye est tellement riche en choses à voir qu’on continue de l’explorer. Juste un petit mot sur l’Independent Portree Hostel : on y a très bien dormi. Mention spéciale pour l’immense cuisine très bien équipée.

L’Old Man of Storr est un étrange caillou de 49 mètres de haut planté au milieu du massif de Storr. Pour l’approcher, il faut marcher pas loin de deux heures aller-retour. Mieux vaut se munir de bonnes chaussures car les pentes sont assez abruptes et parfois glissantes.

En Ecosse, nombreuses sont les ruines de châteaux. L’île de Skye ne déroge pas à ce principe avec les restes du château de Duntulm. Les ruines sont jolies à voir mais officiellement interdiction de s’avancer trop près (les moutons, eux, ne s’embêtent pas et passent sous la clôture).

Sur ce, nous décidons de reprendre la route menant au pont reliant l’île de Skye au « continent ». L’Eilean Donan Castle est justement assez proche du pont. Construit au XIIIe siècle pour empêcher l’accès du loch aux pirates venus de Scandinavie, l’imposante bâtisse a été complètement rasée en 1719 avant d’être remise sur pied en 1932. L’entrée coûte 7 livres. L’exposition présente de nombreux objets de famille du clan Mac Rae.

Avant de gagner Glencoe, on fait un saut à Glenfinnan. On ne manque pas la célèbre église catholique et, bien sûr, son viaduc qui a acquis une renommée mondiale grâce aux films de la franchise Harry Potter.

Arrivés à Glencoe, on se rend directement au Glencoe Independent Hostel. Le complexe est un peu perdu dans les bois mais n’en est pas moins agréable (c’est même justement ce qui fait son charme). Le salon et la salle à manger sont très conviviaux. La cuisine est bien équipée, idéal pour se préparer de bons petits plats.

Ecosse

Sur l’île de Skye

On a très bien dormi dans le petit chalet. Il faut dire que nous étions les seuls dans le dortoir (donc pas de ronfleurs). On prend le petit-déjeuner dans la cuisine avant de mettre le cap sur la célèbre île de Skye.

Que faire sur la plus grande île des Hébrides intérieures ? Point of Sleat (à l’extrémité Sud de l’île) offre une belle promenade : après une heure de marche, on débouche sur une paisible plage.

Le « Clan Mac Donald Centre » est une parfaite idée de visite pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Ecosse et plus particulièrement des Hébrides. Un musée relate, en effet, l’histoire du clan Mac Donald, une des familles les plus puissantes de l’île de Skye. Par ailleurs, le jardin est superbe. Il abrite les impressionnantes ruines du château d’Armadale.

Amateurs de whisky, sachez-le, l’île de Skye est la terre natale de la distillerie Talisker. N’ayant encore jamais pénétré dans un tel lieu, nous nous voyions déjà contempler les alambics mais c’était sans compter sur la forte fréquentation du lieu le samedi (il n’y avait plus aucune place pour les visites guidées de l’après-midi…). Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, on achète deux bouteilles à la boutique.

Je ne pourrais décemment terminer cet article sans parler des splendides Fairy Pools, ensemble de chutes d’eau qui impressionnent par leur nombre (mais elles ne sont pas très grandes) et par la magnifique couleur de l’eau. L’ennui, c’est qu’il pleut de plus en plus fort et que nous rentrons trempés de cette petite excursion, mais qu’importe, le jeu en valait vraiment la chandelle !

Nous dormons au Portree Independenat Hostel, auberge de jeunesse au cadre très chaleureux. Pour quatre livres (+ une livre pour le séchoir), la « laundrette » permet de laver ses vêtements (ce qu’on fait bien volontiers avec toute la flotte qu’on vient de se prendre).

Principale ville de l’île de Skye, Portree offre un certain nombre de restaurants. On opte pour le Caledonian Cafe (Wentworth Street). Il ne me semble pas avoir vu autre chose que des burgers sur la carte du soir. Pour ma part, je choisis celui d’inspiration mexicaine que j’ai trouvé tout à fait correct.

 

 

Ecosse