A la recherche de l’agneau perdu

On dort très bien chez Ron ! La literie est confortable, la chambre spacieuse et la vue superbe. La journée commence pour le mieux avec un excellent petit-déjeuner anglais concocté par notre hôte avec de délicieux produits maison.

img_3385
Ron nous propose d’aller nourrir un agneau au biberon car le jeune animal a été rejeté par sa mère (triste histoire). Le défi, c’est d’abord de trouver la petite bête cachée quelque part dans les collines. On part en 4*4 avec Ron à la recherche dudit agneau. Pour la petite histoire, nous sommes assis dans le coffre ouvert face à la route avec le chien de troupeau entre nous. Ainsi installés, nous arpentons le chemin menant du terrain de Ron à la route. Malheureusement, pas de trace de l’agneau… Ne nous avouant pas vaincus, nous poursuivons les recherches à pied, sans plus de succès. C’est sur cet échec que nous quittons cette sympathique maison d’hôte pour nous rendre sur l’île d’Handa.

Pour atteindre Handa Island, il faut prendre le bateau ou plutôt une sorte de de canot (port du gilet de sauvetage obligatoire). La traversée dure dix minutes et coûte 12,50 livres. Se promener sur l’île est agréable, on peut y voir des colonies d’oiseaux sur les falaises mais n’étant pas une férue d’ornithologie, je ne peux pas dire que cette excursion m’ait passionnée.

Vers 15 heures, nous sommes de retour à l’embarcadère. On met le cap vers les villages de Nedd et Drumbeg puis Achmelvich, magnifique plage aux eaux turquoises.

Vers 19 heures, nous arrivons à Ullapool où nous avons réservé deux lits à l’auberge de jeunesse. Nous dînons dans un bar répondant au doux nom de The Arch Inn (10-11 West Shore Street) dans lequel nous rencontrons deux joyeux Anglais avec qui nous buvons des bières et jouons au billard.

Ecosse